Le conseil d’administration

conseil d'administration

Quand on débute, on est en général très, très loin de s’imaginer tout ce qui se joue dans un conseil d’administration (communément appelé C-A) de collège ou de lycée. C’est pourtant une instance capitale qui décide de TOUT. De la répartition des moyens (heures par disciplines et matériel pédagogique) au tarif de la cantine en passant par les sorties scolaires. Les membres du CA sont élus (les votes ont lieu en octobre en général).

On y trouve :

  • Des représentants des profs (cinq minimum)
  • Des représentants des élèves (deux)
  • Des représentants des parents (trois ou quatre)
  • Des représentants du personnel ATOSS
  • Des représentants de la municipalité (maire ou adjoint, voire président de la communauté de communes)
  • Le chef d’établissement, son adjoint et l’intendant(e) qui sont membres de plein droit.

Cette assemblée se réunit trois fois par an : en septembre, en janvier et en juin. Pour en faire partie, il suffit de s’inscrire sur la liste des candidats, affichée en salle des profs en début d’année (octobre). S’il y a plus de candidats que de places disponibles pour les profs, le vote des collègues départage les aspirants.

En général, le CA de milieu d’année est le moins intéressant pour nous autres profs. Le budget de l’établissement y est présenté, avec tous les postes (chauffage, cantine, réparations, etc). C’est très long et plein de lignes de chiffres.

Les deux autres sont capitaux. C’est là que se décide, sur proposition du chef d’établissement (qui a consulté ses équipes auparavant), si telle sortie aura lieu ou non (on vote pour ou contre) ; si le français aura bien droit à son heure de plus en 4; si la SVT se verra dotée ou non d’un nouveau placard réfrigérant ; si le préau sera colmaté ; si les manuels d’anglais seront renouvelés, etc.

Tu vas te dire : ben on vote toujours oui à tout, non ? Hé bien non. Parce que certains projets proposés par les collègues coûtent une fortune (soit aux parents, soit à l’établissement, voire les deux !). Parce que si on renouvèle tous les manuels d’anglais (en collège), alors il n’y aura plus assez d’argent pour ceux de maths (par exemple). Parce que si on accepte que la DGH (Dotation horaire globale, fondamentale, car elle conditionne totalement la manière dont tu vas pouvoir travailler, voir la rubrique associée) soit favorable aux maths (avec, disons, deux heures d’AP en demi-groupes), cela veut dire que, nécessairement, on a pris ces heures à une autre discipline. On déshabille Paul pour habiller Jacques, dans un conseil d’administration. En effet, les moyens sont en général insuffisants pour contenter tout le monde, et il faut donc faire des choix, parfois cornéliens.

Les membres du conseil d’administration arbitrent ces choix. Pour chaque point soulevé, il te sera proposé de voter pour, ou contre, ou de t’abstenir, le tout à main levée. Quand on siège au CA, il faut donc avoir des convictions, être prêt à entendre les arguments des uns et des autres pour en tenir compte, ainsi qu’à assumer ses positions. C’est donc une vraie responsabilité.

En tant que membre du conseil d’administration, il te reviendra de renseigner les collègues non membres (qui te questionneraient) sur les décisions prises, leurs tenants et leurs aboutissants.

Tu constateras, le cas échéant, que certains n’ouvrent pas la bouche tout au long de ces trois séances. Les délégués des élèves et les délégués des ATOSS sont particulièrement concernés, mais certains parents ou profs aussi. On se demande alors pourquoi ils ont choisi de se présenter…

Voyons ce que disent les textes officiels : « Missions
Le conseil d’administration des collèges et des lycées est composé du chef d’établissement, président ; du chef d’établissement adjoint, de l’adjoint gestionnaire, du conseiller principal d’éducation le plus ancien, du directeur adjoint chargé de la section d’éducation spécialisée dans les collèges, du chef des travaux dans les lycées,

  • fixe les principes de mise en œuvre de l’autonomie pédagogique et éducative dont disposent les établissements
  • adopte le projet d’établissement et approuve le contrat d’objectif, le règlement intérieur de l’établissement, le budget et le compte financier de l’établissement le règlement intérieur de l’établissement, son budget
  • délibère chaque année sur le rapport relatif au fonctionnement pédagogique de l’établissement et à ses conditions matérielles de fonctionnement »

Texte de référence

La bonne nouvelle, c’est qu’à l’issue de cette réunion solennelle a souvent lieu un « pot de l’amitié » où tu pourras déguster des petits fours et boire un verre de kir, en devisant gaiement (ou pas) avec les autres membres.

Suivez-nous et partagez pour les collègues !
0

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*