Les EPI en détails

EPI

Nous avons déjà évoqué les EPI dans un précédent article, mais sans entrer dans les détails de leur conception. Voici de quoi y remédier.

Il y a une quinzaine d’années, nous avions été sommés, nous autres profs de collège, de mettre en place des IDD (Itinéraires de découverte). Puis ils avaient été supprimés à la faveur d’un changement de gouvernement. Il s’agissait de travailler à plusieurs profs sur un projet donnant lieu à une production par les élèves (autre qu’une copie).

Les EPI ressemblent à s’y méprendre à cette ancienne trouvaille pédagogique, qui semble tout droit inspirée de la pédagogie Freinet. L’idée est de fédérer les élèves autour d’un projet qui sera tout sauf théorique. Le fait de mêler plusieurs disciplines est censé permettre aux élèves de comprendre la cohésion des enseignements qu’ils reçoivent, et accessoirement de réaliser que toutes les disciplines sont utiles, au sens strict.

Contrairement aux IDD qui avaient l’avantage d’une certaine souplesse, les EPI version 2016-2017 devaient entrer dans le cadre de thèmes imposés. Cette dimension ayant disparu, inutile de s’étendre dessus.

Concrètement, les EPI sont décidés et votés en fin d’année scolaire. Cela signifie que si tu arrives dans un établissement qui a mis en place de nombreux EPI, tu devras te glisser dans ces projets sans avoir ton mot à dire, ou presque. Un EPI peut concerner une, deux classes, tout un niveau, une classe par niveau… Tout est possible.

Le minimum est de deux disciplines, mais on a vu des EPI regroupant jusqu’à sept matières (et donc sept profs) différentes. Le nombre d’heures dédiées dans chaque matière est cependant non homogène. Tu peux avoir à faire dix heures pour cet EPI dans ta matière, tandis qu’un autre prof en fera vingt. En théorie, il est possible de coanimer des cours pour mettre en œuvre ces EPI, mais dans les faits c’est très compliqué à mettre en place (cela existe, mais ce n’est pas la formule la plus répandue).

Quelques exemples d’EPI

Afin que tu aies une idée un peu plus précise de ce qu’est un EPI, voici quelques exemples.

EPI : Forum des métiers (source : lewebpedagogique.com)

La présentation de l’EPI pour les élèves :

Organisez ensemble le forum des métiers du collège !

En vous appuyant sur l’univers des industries technologiques, vous ferez découvrir à tous les élèves de l’établissement :

  •  des secteurs dynamiques qui offrent de nombreux débouchés sur le marché de l’emploi ;
  •  des métiers aux savoir-faire variés, accessibles à tout niveau de qualification ;
  •  des écoles proposant des formations adaptées à ces métiers.

Mais un tel événement au sein de l’établissement demande un peu de préparation. Vous trouverez ici toutes les étapes qui vous guideront en pas à pas tout au long de ce projet. Pour le mener à bien, vous travaillerez en petits groupes : chacun sera responsable de missions essentielles.

Sur cette plateforme, vous découvrirez les consignes attribuées à chaque groupe ainsi que des fiches ressources et méthodologiques pour vous aider. Vous pourrez également envoyer à tous les enseignants en charge du projet vos travaux intermédiaires.

L’EPI en bref :

Thème d’EPI : Monde économique et professionnel
Disciplines : Français, mathématiques, arts plastiques, technologie
Niveau : Cycle 4

La structure du projet EPI :

  • Préparer le forum
    • Sondage : les élèves du collège et leurs attentes
    • Définir la date et le lieu de l’événement
    • Prévoir les supports matériels nécessaires
    • Faire un budget
    • Faire un plan d’actions
  • Contacter les partenaires
    • Identifier les entreprises industrielles
    • Créer un fichier « Contacts entreprises »
    • Identifier les établissements de formation
    • Créer un fichier « Contacts établissements »
    • Prendre contact pour la première fois
    • Correspondre avec les partenaires
  • Communiquer
    • Réaliser une plaquette
    • Créer une affiche
    • Communiquer sur un blog
    • Communiquer sur les réseaux sociaux
    • Informer les acteurs locaux
    • Préparer un article de presse
  • Préparer la rencontre
    • Faire un quiz de personnalité
    • Faire un fascicule sur les industries technologiques
    • Réaliser un fascicule sur le thème de l’innovation
    • Réaliser un fascicule sur le thème de la mondialisation
    • Aider les élèves à préparer leurs entretiens
    • Préparer une fiche mémo
  • Assurer pour le jour J.
    • Assurer la logistique
    • Accueillir les partenaires
    • Accueillir les élèves
    • Assurer un point d’information
    • S’assurer que le forum soit éco-responsable
    • Réaliser un reportage vidéo
  • Et après le forum…
    • Remercier les partenaires
    • Remercier tous les visiteurs
    • Effectuer un questionnaire de satisfaction
    • Fais une enquête de satisfaction des participants au forum
    • Améliorer le dispositif
    • Archiver

 

EPI : Des mots, des gestes, des sons pour raconter ton histoire (source Eduscol)

 

Ce projet a pour objectif d’apprendre aux élèves à exprimer et communiquer des émotions à l’aide de différents langages (l’écriture, la musique, le corps).

Par groupe de quatre à six, les élèves construisent et présentent une chorégraphie sur la base d’une histoire imaginée à partir d’un inducteur (exemple : un thème tel que « la planète inconnue » ; une photographie ; un tableau).

La construction de cette chorégraphie suppose :

  • La conception et la rédaction d’une histoire (à partir d’un inducteur) support du propos de la chorégraphie (Français)
  • Le choix ou la création d’un univers sonore pour la chorégraphie (Education musicale)
  • La création, la mémorisation et la présentation d’une séquence artistique (EPS)

Problématique : comment communiquer des émotions à autrui par le biais de différents langages ?

 

Cet EPI s’organise sur une temporalité de 9 semaines en continu.

Cet EPI est proposé en 3ème dans la mesure où sa réalisation suppose que les élèves aient, au cours du cycle 4, construit certains prérequis en danse (procédés de composition, règles chorégraphiques) et en éducation musicale (en fonction des matériaux et techniques mobilisés par le projet). En effet cet EPI ne consiste pas en une narration corporelle d’un scénario déjà construit (premier niveau de maîtrise) mais demande une écriture concomitante du texte, de la musique et du geste (deuxième niveau de maîtrise).

 Tu trouveras de nombreux exemples d’EPI sur internet, notamment en suivant ces liens :

 

 

Si le concept est très intéressant, car on motive plus facilement les élèves quand il y a quelque chose de concret au bout de leurs efforts, la mise en œuvre des EPI soulève toutefois bien des difficultés, à commencer par le temps de concertation qu’ils supposent. En effet, de la conception à l’évaluation, un tel projet interdisciplinaire nécessite de nombreuses heures entre profs, qui s’ajoutent aux heures de cours. Notons toutefois que les EPI se font pendant les heures de cours, ne sont pas « en plus » (ce qui fait grincer bien des dents, car au passage les horaires disciplinaires « purs » ont baissé). Ce temps de concertation est très nettement supérieur à celui consacré habituellement à la préparation, la mise en œuvre didactique et l’évaluation d’un cours classique, parce qu’il est facile de se mettre d’accord avec soi-même, tandis qu’il est plus difficile de parvenir à un consensus à trois ou quatre profs.

Ces heures à discuter de ce qu’on va faire, quand on va le faire, comment on va le faire, et comment on va l’évaluer, plus les réajustements nécessaires en cours de parcours (des réunions pédagogiques quoi !) se font souvent au petit bonheur la chance, quand on peut ; c’est-à-dire souvent sur l’heure du déjeuner. C’est en effet l’un des rares moments où les différents intervenants sont libres en même temps.

Suivez-nous et partagez pour les collègues !
0

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*