Les primes du prof

Tu peux toucher des primes qui viendront arrondir ton salaire.

  • Prime mensuelle si tu es en REP ou REP+ (respectivement 144,50 € et 192,60 €)
  • IMP (indemnité pour mission particulière). Ces IMP sont censées être allouées aux référents (culture, numérique, EMI, etc) de chaque établissement, mais dans les faits rares sont ceux qui les perçoivent. A voir avec le chef d’établissement…

(Source : https://www.snes.edu/IMG/pdf/indemnite_s.pdf )

  • Prime entrée dans le métier : Versée à la première titularisation dans un corps de personnels d’enseignement, d’éducation ou d’orientation si affectation dans un établissement relevant du MEN : 1 500 € en deux fractions, novembre et février. Les ex-non-titulaires reclassés selon les dispositions du décret 51-1423 n’en bénéficient pas.
·         Indemnité de suivi et d’orientation des élèves (part modulable = si tu es prof principal)  
–          divisions de 6e, 5e et 4e des collèges et lycées professionnels taux 001 ·         1 245,84 €
–          divisions de 3e des collèges et lycées professionnels taux 002 ·         1 425,84 €
–          divisions de 1re année BEP-CAP des lycées professionnels ·         1 425,84 €
–          divisions de 2de des lycées d’enseignement général et technique ·         1 425,84 €
–           divisions de 1re et terminale des LEGT et autres divisions des LP ·         906,24 €
–          divisions de 2de, 1re et terminale de baccalauréats professionnels en trois ans ·         1 425,84 €
·         Indemnité de suivi et d’orientation des élèves (part fixe, donc pour tout le monde) ·         1213,56

(Source : https://blog.juliendelmas.fr/?montant-des-indemnites-a-compter-du-1er-fevrier-2017)

 

  • Indemnité de fonctions particulières (enseignants en CPGE) : 1057,80 € brut / an
  • Indemnité de fonction de formateur académique (professeurs et CPE) : 834 € brut / an
  • Indemnité de tutorat des professeurs stagiaires et des CPE stagiaires : 1250 € brut / an et par stagiaire
  • Indemnité de sujétion allouée aux enseignants assurant au moins 6 heures / semaine devant un ou plusieurs groupes d’élèves dont l’effectif, pris en compte au 15 octobre, est supérieur à 35 : 1250 € brut / an
  • Indemnité allouée aux enseignants assurant au moins 6 heures de service hebdomadaire d’enseignement en EPS dans les classes de 1ère et Terminale des voies générale ou technologique : 312,50 € brut / an

(Source : https://www.siaes.com/publications/carriere/divers/SIAES_indemnites_heures_supplementaires.pdf)

  • Prime spéciale d’installation pour les nouveaux titulaires : cette prime de 1995 € à 2 055 €, selon la zone de résidence est versée aux nouveaux·elles recruté·es (sauf les agrégé·es) ayant leur première affectation dans l’une des communes d’Île-de-France ou de la communauté urbaine de Lille. Elle est cumulable avec la prime d’entrée dans le métier. Pour en bénéficier, vous devez déposer un dossier en double exemplaire en y joignant une copie de votre arrêté de nomination, les formulaires sont disponibles dans les établissements.

Un constat qui risque de te surprendre, c’est que le montant sur ta fiche de paie risque de varier d’un mois à l’autre. En effet, l’administration procède régulièrement à des réajustements qui ont une incidence sur ta fiche de paie : par exemple si tu as été gréviste, si tu as fait des heures supplémentaires (HSE), si tu as été en arrêt maladie (les primes sont alors amputées du prorata de jours manqués et le premier jour d’arrêt est un jour de carence), si tu as trop perçu (tu seras alors prélevé du montant quelques mois plus tard), etc, cela se répercutera sur ton salaire deux, trois, voire quatre mois plus tard.

Depuis peu, les fiches de paie sont accessibles dès le dernier jour du mois sur le site ensap.fr. C’est aussi là que tu pourras voir tes droits à la retraite. Tu as juste besoin de créer ton espace personnel la première fois pour pouvoir ensuite te connecter. Il te faut ton numéro de sécurité sociale. C’est une belle avancée, car jusqu’à fin 2017 il fallait attendre plusieurs mois avant d’obtenir une fiche de paie.

En guise de conclusion, sache que tu feras partie de la classe moyenne inférieure (si les choses ne changent pas) en tant que prof. Vu le niveau de sélection, il faut admettre que c’est rageant. Toucher 2500 € au bout d’une vingtaine d’années d’exercice, ce n’est guère encourageant, quand on connait les salaires des cadres du privé. Mais, tout le monde le sait, on ne fait pas ce métier juste pour « gagner sa vie ». Exercer une profession utile et être au cœur de l’humain, relever des défis et se renouveler, ça compense en partie une rémunération reconnue comme une des plus faibles de l’OCDE (pour les profs, s’entend). Toutefois, quand l’usure du métier se conjugue à la faiblesse du salaire, celui-ci devient un objet de frustration…

Suivez-nous et partagez pour les collègues !
0

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*